Nombre total de pages vues

samedi 1 octobre 2011

Cambodge - Phnom Penh - Tuol Sleng - S21 : l'horreur.

Que dire.
Rien.
J'avais visité ces lieux en 1993. 18 ans plus tard, j'ai éprouvé le même dégoût, la même aversion envers la race humaine.
L'horreur n'a pas de limite, pas de nom, pas d'entendement.
La folie des hommes, et pire dans ce cas précis du génocide cambodgien,un peuple extermine son propre peuple.
Radicalement, méthodiquement. Tous ceux qui lisent, écrivent, parlent une langue étrangère, portent des lunettes seront massacrés à coups de pioche, de marteau, décapités, morcelés, jetés dans des fosses. Femmes, enfants,  vieillards, malades, ne seront pas épargnés.
A lire:
D'abord ils ont tué mon père, de Loung UNG
Tu vivras, mon fils , de Pin YATHAY

Don't cry.
Thierry.
























































Enregistrer un commentaire